SÉCURITÉ SUR ESBLY : Interview du Maire-Adjoint chargé de la prévention et de la sécurité

, ,

La sécurité est une des priorités de la Municipalité d’Esbly.

Retour d’informations et point de situation en quelques questions-réponses avec

le Maire-Adjoint qui en a la responsabilité, Benjamin LANTERNAT :

 

Après 3 mois de prise de fonctions, et alors que la rentrée arrive, quelles actions et décisions ont été mises en place en termes de sécurité ?

La Municipalité d’Esbly souhaite apporter sa contribution à la sécurité et à la tranquillité au quotidien sur notre commune, en complémentarité de la Gendarmerie et de la Police Nationale, face aux risques d’incivilités, que nous voulons faire reculer.

Dès ma prise de fonctions, j’ai souhaité effectuer un diagnostic approfondi, avec les autorités publiques, la brigade de gendarmerie et le service de police municipale.

Nous avons également souhaité une démarche de concertation, en mettant en place un groupe de travail élargi à l’opposition et aux citoyens afin de réfléchir ensemble à la fois au dossier Pôle Gare et aux questions de circulation et stationnement.

Dès à présent, je peux confirmer l’embauche en cours d’un agent PM supplémentaire de police municipale afin de renforcer la présence terrain et les missions de sécurisation de notre commune. Cet agent supplémentaire sera en place d’ici la fin d’année, sachant que le délai d’assermentation est de 3 mois. 

Je précise que ce recrutement a été décidé afin de renforcer les effectifs du service de Police Municipale, du fait du prochain départ de notre actuel ASVP (Agent de Sécurisation de la Voirie Publique) et ainsi de garantir un service continu tout au long de l’année.

Par ailleurs, je vais proposer au conseil municipal, qui se réunira le 28 septembre, de renforcer notre police municipale, par le recrutement de 2 ASVP, afin de porter son effectif à 3 PM et 2 ASVP.

Concernant la partie budgétaire, il est certain qu’il s’agit d’un effort important, tout en soulignant que notre objectif est que ces recrutements rentrent dans le cadre du dispositif des emplois aidés, avec prise en charge partielle des salaires par l’Etat.

 

Qu’en est-il de la vidéosurveillance ?

La majorité municipale précédente n’avait pas voulu mettre en place de dispositif de ce type, et a seulement annoncé la budgétisation d’une étude par un cabinet de conseil extérieur, à quelques semaines des élections.

Je regrette qu’en conséquence Esbly ait pris de nombreuses années de retard par rapport à nos voisins : la nouvelle municipalité ne peut rattraper ce retard en quelques semaines, quand on sait que ce type de projet nécessite entre 2 et 5 ans de délai de mise en place, du fait des diagnostics, études, autorisations et obtentions de subventions…

Afin de ne pas dépenser inutilement l’argent public, nous avons décidé de réaliser le diagnostic non pas avec un cabinet extérieur, mais avec la brigade de gendarmerie d’Esbly et en relation avec le référent départemental de la sûreté. Cela nous permet d’avoir un diagnostic à la fois pertinent et gratuit.

Ce dernier est en cours de réalisation.

Sous réserve de la finalisation de ses conclusions, je suis aujourd’hui en mesure de dire que nous pourrions, dans le cadre d’un budget compatible avec nos contraintes financières, mettre en place un dispositif de vidéo protection d’ici au premier semestre 2023.

Je précise que nous devrons en débattre dans le cadre de nos prochaines orientations budgétaires, sachant que notre objectif est d’obtenir les subventions existantes, qui peuvent aller jusqu’à 80%.

Par ailleurs, notre Municipalité et ses représentants au Conseil Communautaire du Val d’Europe porteront la proposition de mettre en place un véritable projet intercommunal de vidéo protection, avec un centre commun de visionnage et le développement d’une coordination des différentes polices municipales.

 

Est-ce que cela va suffire pour régler nos problèmes de sécurité routière ?

Notre ville est confrontée à des problématiques de circulation et de stationnement qui ne sont pas récentes, et qui seront amenées à s’accentuer du fait de l’urbanisation des communes voisines et du développement de notre secteur.

Nous devons y réfléchir sérieusement, et mieux maîtriser ces différents aspects, sachant que les projets de Pôle Gare et du TCSP (Transport Collectif en Site Propre) vont avoir une incidence forte sur notre commune et son devenir.

C’est pour cela que nous avons constitué, dès notre installation municipale, un groupe de travail sur ces sujets, car nous sommes convaincus que la concertation et la collégialité permettront une meilleure réflexion sur les mesures à prendre, à la fois sur les modalités de stationnement et sur le plan de circulation.

J’ajoute que nous allons devoir prendre des mesures également sur la sécurisation des trottoirs, pistes cyclables et liaisons douces, ainsi que sur le passage du pont ferroviaire au niveau du collège.

Ce travail de diagnostic et de réflexion est en cours : nous reviendrons vers l’ensemble des Esblygeois lorsqu’il sera achevé.

 

D’autres points à ajouter sur les dossiers à suivre ?

Oui, j’en citerai deux :

– la nécessaire amélioration de la gestion du risque d’inondations : en complément des mesures à prendre au niveau du Val d’Europe et du SMAGE, où nos représentants esblygeois sauront être forces de propositions, la Municipalité m’a chargé de renforcer les procédures d’urgence et modalités de gestion municipale de crise, pour une meilleure coordination

– la réflexion, en lien avec la brigade de gendarmerie, sur la possible mise en place du dispositif “Participation citoyenne” afin de contribuer à mieux assurer la sécurisation et la vigilance sur notre commune ; sachant que cela ne pourra se faire qu’après la fin de la crise sanitaire de la Covid19, car les réunions et formations sur ce dispositif sont pour le moment suspendues.

Compétences

Posté le

25 août 2020