LA PLAGE D’ESBLY VA REPRENDRE VIE ! Découvrez le projet complet…

, ,
LA PLAGE D’ESBLY VA REPRENDRE VIE ! Découvrez le projet complet…

Transformer la plage abandonnée d’Esbly en un site culturel, tel est le rêve porté depuis fort longtemps par les élus d’Esbly. La Municipalité, propriétaire du terrain en bord de Marne, souhaite redonner vie à La Plage d’Esbly. Elle s’associe donc avec le « Collectif de la Plage » pour un projet de réhabilitation et d’amènagement afin de valoriser ce patrimoine et recréer un espace attractif pour ses habitants.

Découvrez le projet complet en cliquant sur le lien suivant : https://share.orange.fr/#aALDI4vZWPbc30cdf16

N’hésitez pas à visiter la page Facebook du Collectif : https://www.facebook.com/lecollectifdelaplage/

 

 

 

 

 

 


Une rencontre avec Amar BENBIA venu proposer un projet participatif et innovant a séduit les édiles. Le collectif de la plage est né. Il invite à partager un chantier expérimental unique rassemblant aussi bien de simples citoyens que des experts de tous horizons.

Qui sont les membres du collectif de la plage ?

Amar Benbia : Le collectif de la plage est un réseau informel de structures associatives ayant des valeurs et une philosophie communes. Il a pour objet de transformer la friche de la plage d’Esbly en un site culturel, aux moyens de chantiers participatifs et d’insertion.
Le noyau dur du collectif comprend plusieurs associations comme La Foule d’Eau, A Coup d’Zik, La Gonflée, la Requincaillerie, Atelier Z, Fanatikart, la compagnie théâtrale du Pas Suivant,…
Ils sont artistes, architectes, urbanistes, professionnels de métiers du bâtiment spécialisés dans l’insertion, etc. Le collectif a vocation à être en constante évolution.

Pourquoi ce site ?

A. Benbia : Nous menons des explorations urbaines pour découvrir des friches de ce type afin de les faire revivre. Je suis tombé amoureux de la plage d’Esbly, au cours d’une balade : situé en bord de Marne, il présente un patrimoine bâti de style « boat » des années 20, à préserver car il en reste très peu. Le lieu a aussi une mémoire assez exceptionnelle : nous découvrons chaque jour de belles histoires autour de ce site.

Quelles sont les valeurs véhiculées par ce projet ?

A. Benbia : Tout d’abord la co-construction, avec une vraie synergie locale. L’objectif n’est pas de venir avec un projet clé en main, mais de « faire ensemble » !
Ce projet est une expérience d’organisation humaine basée sur le principe de la permaculture : concevoir un lieu écologique et durable, dans le respect des individus, où chacun apporte une valeur ajoutée.

Qui peut s’impliquer dans le projet, comment, et pour combien de temps ?

A. Benbia : Chaque jour, des bénévoles nous rejoignent via notre page Facebook. Ils viennent d’Esbly, d’Iles-les-Villenoy, de Lagny, mais aussi d’Inde ! Des exemples : deux habitants nous ont promis de donner des objets Art Déco pour décorer le lieu. Un autre nous a confié l’histoire de l’hôtel de la plage qui abrita des parachutistes pendant la guerre d’Espagne. Un Hollandais veut nous aider à travailler sur le son. Un salarié a parlé du projet à son entreprise qui va nous parrainer, etc.
Nous sommes structurés en différents pôles (architecture, insertion, etc.). Chaque bénévole peut s’y insérer, et proposer des initiatives. Il faut juste avoir envie de s’engager, donner du temps et de la compétence.
Nous mettons aussi beaucoup d’espoir dans le dispositif de responsabilité sociale des entreprises -RSE- qui permet aux salariés d’impliquer leur entreprise dans des projets sociaux et environnementaux. Transdev, la SNCF, la fondation CIC, nous ont déjà approchés grâce à des habitants qui ont fait remonter le projet !

Qui sont les partenaires déjà engagés d’une façon ou d’une autre ?

A. Benbia : La commune d’Esbly est très impliquée dans la démarche. Nous avons une convention pour l’occupation du terrain. La municipalité est un partenaire essentiel pour l’implication des habitants dans le projet. Nous disposons d’un bureau à titre gracieux, et les berges ont été sécurisées par les Services Techniques Municipaux.
Nous avons présenté le projet à la Communauté de Communes du Pays Créçois fin septembre.
En matière d’insertion, le Département, via Initiatives 77, va nous apporter son soutien. Enfin, nous mettrons en œuvre les politiques contractuelles pour accéder aux Fonds Européens, par le biais de la Région notamment.


 

Compétences

Posté le

12 mai 2017