Présentation de la ville

Fête Marne 2010 (17)_panorama - Copie

Esbly est une commune de 6065 habitants, d’une superficie de 312 hectares, elle se situe à 45 km à l’est de Paris et à une dizaine de kilomètres du Parc Disneyland Paris.

La ville se situe dans la partie centrale du nord de la Seine-et-Marne, à proximité de plusieurs centres urbains de l’est parisien :

  • La ville de Meaux : 11km au nord-est
  • Le secteur de Lagny-sur-Marne/Thorigny/Saint-Thibault-des-Vignes : 13 km à l’ouest
  • Le secteur de Marne-la-Vallée/Val d’europe : 8km au sud
  • La ville de Coulommiers : 24 km à l’est

Fête Marne 2010 (12)Esbly se situe au carrefour des routes départementales RD5/RD5D/RD239.

  • reliant au nord : Meaux, Villenoy, Isles-les-Villenoy et le secteur nord du département vers la RN330 (vers Senlis et l’autoroute A1 vers Lille).
  • reliant au sud : Paris, Lagny-sur-Marne, Marne-la-Vallée.

Elle se rattache géographiquement au plateau de la Brie dont la Marne constitue la limite nord et se trouve sur la rive gauche d’un large méandre de la Marne.

 

En matière d’environnement et de paysage, le respect de la nature et de la réduction des nuisances est un thème essentiel mettant en avant la nécessité de reconquête et de revalorisation des cours d’eau, la gestion et la ressource en eau (captage, assainissement), le traitement des déchets et l’atténuation des effets d’inondations. Ce dernier point intéresse fortement la commune d’Esbly puisqu’un tiers de sa superficie est en zone inondable, un espace qui est fortement marqué par la présence de l’eau avec 6 kilomètres de canaux et de rivières.

Fête Marne 2010 (14)La commune est bordée au nord par la Marne, traversée du sud au nord par le Grand Morin sur 2 kilomètres et est coupée par le canal de Chalifert d’est en ouest.

Il existe également un ru, le « ru de Coupvray », qui a été busé dans sa partie traversant le centre-ville.

Le climat d’Esbly est de type océanique dégradé. Les vallées du Grand Morin et de la Marne constituent des unités plus sèches et plus chaudes que les plateaux, à l’abri des vents. La pluviométrie, de l’ordre de 600 mm/an, y est plus faible que sur le plateau briard.

 

 

clic-pays-crecois