Expression des groupes des élus

Expression de la majorité municipale

Date de mise à jour : Décembre 2016

CONTE DE NOËL

Noël approchant, je vais vous raconter une belle histoire.

Les parents d’élèves Esblygeois, au nord de la commune, dépendant de l’école du centre, ont eu une grande frayeur quelques jours après la rentrée de septembre 2016.

Frayeur partagée avec les élus : Fermeture de classe.

Du jamais vu ! Habituellement on voit les choses venir. On nous signifie au printemps une « fermeture conditionnelle », confirmée ou non après comptage des effectifs le jour de la rentrée.

Quand le couperet est tombé, j’étais absente de ma commune. Mon adjoint, Antoine BOHAN, chargé de l’Enfance et de la Jeunesse m’a contactée et nous avons, à distance, piloté les opérations de sauvetage de notre classe.

Objectif atteint !

David CHARPENTIER, conseiller municipal d’opposition, parent élu au conseil de l’école du centre, a pris sa part dans cette démarche et je ne suis pas loin de penser que cette « union sacrée » a concouru à ce que nous ayons été entendus et écoutés. La classe a été SAUVÉE.

J’ai croisé M. David Charpentier en centre-ville fin septembre.

En personnes bien élevées, nous nous sommes salués et réjouis de la bonne conclusion de l’affaire.

Charpentier a exprimé son regret des reproches que « Madame le Maire » lui fait dans cette tribune (et inversement).

Pacte de non-agression ? Nous nous sommes dits « Chiche » – J’achète !

Bien évidemment, cela ne change rien à nos convictions respectives ! En guise de bonne volonté, je commence avec cette tribune le désarmement.

La seule chose qui compte, c’est d’AIMER Esbly !

Valérie Pottiez-Husson pour l’équipe majoritaire « J’aime Esbly »

Expression des élus d'opposition

Date de mise à jour : Décembre 2016

 

Nouveau plan local d’urbanisme. De qui se moque-t-on ?

Comme les esblygeois le savent déjà, la loi oblige les communes à adopter un Plan Local d’Urbanisme (PLU) en lieu et place du Plan d’Occupation des Sols (POS). La municipalité a présenté lors d’une réunion publique les grandes lignes que la majorité voulait adopter à l’occasion de cette révision bien entendu d’une manière idyllique afin disent-ils d’améliorer le cadre de vie et limiter l’urbanisation ….

Hors, en consultant les futures zones qui déterminent les contraintes, nous constatons que des terrains notamment dans le quartier rue de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité (tout un symbole) jusqu’alors non classés en zone inondable se retrouvent en zone urbaine UB mais avec en plus un petit i (zone UBi), ce qui restreint considérablement les droits à construire et amoindri la valeur des biens.

Et puis, étrangement, de l’autre côté de la voie ferrée un terrain sur lequel il est question de construire un immeuble chemin de la PÂTURE est lui préservé de ce classement alors même qu’il se trouve plus près du Grand Morin, plus bas que les terrains de la rue de la Liberté et qu’il est donc beaucoup plus susceptible d’être inondé. Alors oui de qui se moque-t-on ?

Nous appelons les esblygeois à participer à l’enquête publique qui aura lieu prochainement lorsque le dossier sera plus abouti.

Patricia LHUILLIER, conseillère municipale liste MIEUX VIVRE A ESBLY

 

clic-pays-crecois